Aller au contenu

L’éducation, base essentielle de la coopération internationale

H2O sans frontières coopère depuis 2004 avec huit communes de la Région Centre-Ouest du Burkina Faso (capitale de région : Koudougou). L’objectif est de développer une coopération sur une base éducative.

Voir en plein écran

https://umap.openstreetmap.fr/fr/map/h20-sans-frontieres_400303

Nos priorités : Eau, Éducation et Santé

La coopération implique des fondations humaines, une réciprocité et le dialogue des cultures

Si nous pouvons les aider matériellement, les populations de ces communes burkinabè peuvent nous transmettre des valeurs dont notre monde occidental a bien besoin : sobriété par rapport à la nature, solidarité, écoute et respect des anciens, sens de la vie… Les liens entre les scolaires d’ici et de là-bas sont une base essentielle à notre démarche dans le cadre d’un accord inter institutionnel.

Le contexte local

80% de la population de l’Afrique de l’Ouest vit dans des villages où l’eau potable est rare et l’électrification absente. Cette situation entraîne une forte précarité à l’origine de problèmes majeurs :

  • l’exode rural et donc l’émigration
  • une éducation de base insuffisante favorisant l’hyper démographie
  • des dispensaires de qualité médiocre sur le plan matériel

Il est donc urgent d’électrifier et d’apporter l’eau potable à ces structures (écoles, dispensaires) ainsi qu’au centre de ces villages. C’est le sens de nos initiatives au Burkina.

Nos réalisations dans ces villages burkinabè :

  • au niveau des écoles et des dispensaires : réhabilitation des forages et électrification
  • création de moulins communautaires gérés par des groupements de femmes
  • mise en place de microcrédits afin de développer des activités génératrices de revenus à intérêt collectif
  • mise à disposition de matériel audiovisuel pour les établissements scolaires et également à l’usage des dispensaires (sensibilisation aux problèmes de santé) et des mairies (sensibilisation sur des thèmes de citoyenneté)

Nous faisons en sorte d’initier un dynamisme communautaire avec la participation des populations des villages en première ligne. Il s’agit de favoriser un développement responsable, durable, collectif et citoyen.