MEN IN BLOB

INTERVIEW ATELIER BLOB SIMONE WEIL : 

Interview avec Eva Rocher élève de Terminale:

-Pourquoi vous êtes vous intéressé à cette expérience ?

-J’ai été attirée par cette expérience car elle me rappelle fortement l’option biotech de seconde , une option qui m’avait fortement plu. C’est également mon professeur de NSI qui m’a proposé cet atelier en vue d’un possible sujet de grand oral.

-Avez-vous appris de nouvelles connaissances scientifiques ?

-Oui , j’ai pris connaissance de notions sur les timelapse et appris à comprendre l’évolution d’un blob qui est passé d’une phase de sommeil, quand nous l’avons reçu , à une phase éveillée et active quelque temps après.

– Avant de participer à cette expérience avez- vous connaissance de ce projet?

-Oui notamment par les médias , mais aussi parce que je m’intéresse fortement aux actualités de Thomas Pesquet.

– Pensez-vous que l’expérience a un réel intérêt immédiat ? 

– Oui , grâce à cette expérience on peut découvrir de nouvelles connaissances scientifiques et je pense que c’est une réelle opportunité pour ceux qui ont envie de découvrir un peu plus cette créature si mystérieuse. Il y a aussi une dimension intéressante à partager cette expérience avec de nombreuses autres écoles et avec Thomas Pesquet .

– Cet atelier peut-il être une aide à l’orientation ?

-Oui, que ce soit pour une éventuelle option en seconde comme la biotech qui permet de nombreuses manipulations, mais surtout pour la spé SVT. Les plus jeunes peuvent peut-être aspirer à devenir scientifique et même astronaute grâce à cet atelier.

Cette mission a pour but de renforcer un engouement pour les métiers scientifiques, est ce une voie que vous envisagiez ou que vous envisagez ?

-Oui j’ai toujours voulu faire un métier dans le domaine scientifique.Ce qui m’a agréablement surprise c’est le nombre de filles présentes dans l’atelier. En effet une réelle homogénéité était présente et cela montre que les stéréotypes concernant les filles sur le monde scientifique ne sont plus d’actualités.  

– Est-ce une sorte de conquête de l’espace pour la France a votre avis?

Je pense que ce projet est surtout une mission de sensibilisation de l’ISS auprès du grand public. Néanmoins je me pose des questions sur l’intérêt et la nécessité réelle de ce projet. C’est vrai que dans les médias ont a pu rencontrer de nombreuses photographies de Thomas Pesquet sans pour autant entendre parler de ses expériences de manière détaillé. De plus, nous ne pouvons pas nier le fait que Thomas Pesquet représente aujourd’hui l’astronaute français par excellence. 

article fait par Lammari Sarah et Nicolas Ludivine