Répartition des élèves dans les classes

L’eRUN de la circonscription de Digne-les-Bains (04), Arnaud Champollion, conçoit et met à disposition librement des applications en ligne.

Une de ses dernières productions a pour objectif d’aider à la réflexion et à l’organisation pour la répartition des élèves dans les classes d’une école.

Voici sa description :

Comment ça fonctionne ?

On entre :
– les effectifs par niveau ;
– le nombre de classes ;
– les limites éventuelles (ex : CP à 12 ou 15 en REP) ;
– les choix (grouper un niveau pour éviter qu’il ne soit éclaté, ou l’isoler pour créer un niveau simple) ;
– éventuellement, on spécifie des options comme le nombre minimum d’élèves dans un groupe (bouton options).

L’application propose une répartition automatique (mais le but n’est pas là).
Ensuite, on affine avec le bouton “déplacer des élèves manuellement” (tout en haut à droite).

Là, on peut :
– déplacer des élèves d’une classe à l’autre ;
– ajouter / supprimer des élèves ;
– ajouter / supprimer un niveau dans une classe.

On peut ensuite sauvegarder son travail au format json, ce qui permet par exemple de l’envoyer à quelqu’un d’autre, ou de conserver plusieurs scénarios.

On peut aussi l’exporter en CSV pour récupérer sa répartition dans un tableur.

L’intérêt est de fournir un outil, visuel et semi-automatique, plus pratique que le tableur ou la craie, avec lesquels les bascules entre différents scénarios ne sont pas aisées ( opération +/- entre deux lignes ou colonnes).
L’algorithme qui calcule la répartition n’est pas 100% idéal. Il ne peut pas (et ne pourra, je pense, jamais) prendre en compte automatiquement la diversité des situations qui peuvent se présenter. L’intérêt est simplement d’avoir une première ventilation à partir de laquelle on ajuste ensuite. C’est plus simple que de ventiler manuellement à partir de zéro.

Vous pouvez découvrir l’interface en vidéo (1 min 16 s, pas de son) :

Principaux changements depuis la réalisation de la vidéo :

– Gestion des répartitions en onglets (comme dans un tableur) pour effectuer et comparer plusieurs simulations ;

– Possibilité de réduire la zone des effectifs pour gain de place verticale.

Accéder à l’application Répartition en ligne

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.