Aller au contenu

Le voleur d’étoiles

Le voleur d’étoiles est un projet d’éducation artistique et culturelle réalisé en interdisciplinarité arts plastiques, éducation musicale et chant choral, sciences physiques-chimie. Il s’est construit en partenariat avec l’association Silence Saturne.

Silence Saturne est une association d’éducation à l’image…

Créée par Cédrik Pailler (éducateur à l’image, co-fondateur du FAR) & Fabien Béquart (Plasticien, co-fondateur de La Lampisterie). Les 2 protagonistes mêlent leurs savoir-faire, arts plastiques et vidéo, autour d’outils pédagogiques, fait main, entièrement réalisés avec des matériaux de récupération. 

C’est ainsi qu’est né le « Cinéma de Georges », plateau de cinéma miniature en hommage à Georges Méliès, qui revisite les trucs et astuces du Cinémagicien à travers des mécanismes les plus farfelus. Fort de leur expérience, tant en festival qu’en travail collectif en milieu scolaire, durant 3 années, le Cinéma de Georges est resté en constante évolution, proposant régulièrement de nouveaux ateliers. 

Depuis maintenant 1 an, Cédrik et Fabien travaillent sur des créations de workshops, les plus spectaculaires, tournés sur l’apprentissage de l’image par image.

Ils développent des décors et personnages miniatures aimantés (et articulés) qui s’adaptent à l’utilisation du plus grand nombre. C’est ainsi qu’en 2019, ils réalisent le « Quartier Méliès », décors de cinéma miniatures imaginaires, et, « La Ménagerie Foraine », véritable bestiaire déambulant pour la pratique de la pixilation.

2020 sera l’année d’une nouvelle proposition, « les films suédés animés » qui revisitent les débuts du cinéma muet en stop Motion.

1verriere.jpg
1général.jpg
1georgesrésidence2.jpg
1754792433_B9710149103Z.1_20161104184226_000_GMH7U84TE.1-0.jpg
1bateau.jpg

Chacun de ces ateliers proposés est une immersion dans le monde du cinéma, de nombreuses références cinématographiques sont partagées avec les publics. Les participants sont totalement acteurs du projet mené, ils découvrent et utilisent ensuite, en autonomie, les appareils photos, tablettes, logiciels et pratique la manipulation des personnages et des décors.

Les intervenants se positionnent toujours dans une optique de partage, de démocratisation de l’outil et de l’appropriation de celui-ci par les publics.

Ainsi Silence Saturne favorise l’expérimentation et le droit à l’erreur permettant une meilleure compréhension des techniques d’animation.

Les différents ateliers sont de véritables projets de médiation culturelle et artistique favorisant le faire-ensemble, la découverte et l’expérimentation du monde du stop motion. 

Le processus de création collective permet à chacun de trouver sa place, de mettre en avant ses compétences et  de les partager. Chacun est tour à tour, chef plateau, caméraman, preneur de sons, ingénieur lumière, clapman, machiniste…

Pour en savoir plus sur l’association Silence Saturne, cliquez sur le lien ci-dessous https://www.silencesaturne.com/association.